NEWSLETTER

 

Linkedin facebook Viadeo Twitter

Newsletter n°1 Concepts et Faits
Sujet: Newsletter n°1 Concepts et Faits
Date d'envoi: 2009-08-24 15:39:12
Publication #: 4
Contenu:
e Newsletter
.
1


Philippe CHAGOT
Août 2009

C.E.F. 06-60-64-23-05
cefchagot@wanadoo.fr
http://www.chagot-formation.com


Newsletter n°1 : LE MASQUE

Partie 1 : Qui sommes-nous ? Comment communiquer ?

« Il n’y a pas de maîtrise plus grande que celle que l’on exerce sur soi »
Leonard de VINCI

« Les origines du masque, mélange de vérité et de mensonge, de sincérité et d’illusion, se perdent dans la nuit des temps. Expression des relations occultes (fêtes tribales), des joies et souffrances populaires, guerres et massacres (Dionysos), des rituels divertissants (Fou du roi), des relations humaines (Commedia dell’Arte), personne ne contestera aujourd’hui sa valeur éducative et sociale. Le masque permet d’échapper temporairement à la vie quotidienne, donnant libre cours aux instincts les plus refoulés ; dans le même temps, il fait ressortir des aspects de l’homme que la vie sociale occulte normalement, révélant parfois quelques vérités cachées. »

Le masque « DANGER !!! »

La mascarade, dont l’étymologie est « masque », est souvent définie comme l’expression du « non dit », de la dissimulation de nos peurs, de l’enfant libre, de l’interdit,…
Dans les relations sociales, Il masque nos frustrations, nos manques, nos besoins non satisfaits si vous préférez… (cf. la fameuse pyramide de MASLOW) et développe nos mécanismes de défenses (cf. l’ouvrage extraordinaire d’Anna FREUD « Moi et les mécanismes de défense ») :
La justification
La projection
L’identification
La contre réaction…
La plupart des professions que je côtoie (politiques, médecins esthétiques, artisans, commerçants, négociateurs, consultants…), font leurs bénéfices sur l’insatisfaction et le besoin inassouvi, quand je leur demande s’ils connaissent la pyramide de Maslow, 8 fois sur 10 ils me répondent OUI mais quand je leur demande s’ils l’utilisent, ils me disent NON.
Y-aurait-il des méthodes et outils conçus uniquement pour passer des examens ?
Cela me rappelle une histoire que mon père me racontait lorsque j’étais enfant :
« Il s’agissait d’un wagon de boites de sardines qui était vendu, puis racheté, puis vendu, puis racheté, puis vendu à nouveau…et un jour un acheteur voulu goûter ces sardines au grand étonnement du vendeur.
Il recracha immédiatement la première bouchée et dit « Elles sont dégueulasses… » et le vendeur lui répondit « Evidemment ce n’est pas pour manger, c’est pour acheter, pour vendre, pour acheter, pour vendre … »
Mon père était commercial, inspecteur d’assurance vie au GAN, cette histoire l’amusait beaucoup, il aimait me la raconter puis il me disait :
« Sois sincère et donne du sens, car le problème n’est pas de vendre mais de fidéliser…. »

Donnons du sens aux choses, les sardines ont du goût, la pyramide de Maslow est un outil formidable, d’application quotidienne et les masques ne sont pas neutres….

En portant un masque, je vais devoir l’accepter, le gérer et assumer un décalage entre ce que je suis, ce que je veux exprimer et ce que les autres recevront.
Sans masque je suis seul face à moi-même et face aux autres mais avec un masque je suis seul isolé derrière lui dans une bulle miroir (cf. les travaux de STANISLAWSKY), observateur-voyeur d’un monde dans lequel je ne joue qu’un rôle, lequel ?
Second rôle, silhouette ou premier rôle ?
Seules les personnes n’ayant jamais travaillé le masque, pensent que jouer avec un masque est plus facile que de jouer sans…Ils se trompent lourdement car ils ne voient que l’illusoire protection du masque, ils oublient combien il est difficile de communiquer en perdant l’expression du visage et les conséquences que je vais devoir assumer en adoptant un masque obligatoirement orienté et marqué !!!
Mais si j’accepte ces contraintes, un monde merveilleux de dépassement de soi m’attend, m’attend et me dépasse peut-être…

Le masque VERITE !!!

Porter un masque c’est, souvent, s’autoriser à libérer, à travers la construction « d’un autre moi-même », sa personnalité inhibée, son expression créative, ...
C’est aussi un moyen de distanciation (cf. les travaux de BRECHT) qui permet une vision du monde plus objective, moins soumise à nos influences intrinsèques.
Je forme des commerciaux et des formateurs depuis 20 ans et j’ai remarqué que sans les bienfaits inconscients du masque beaucoup ne pratiqueraient pas leur profession, le masque de l’expert technique, le masque du séducteur charmeur, le masque du coach averti les protègent ou les camouflent…
Ces professionnels cherchent des stages d’outillages et de méthodes à appliquer (Démarche de Développement personnel). Dès qu’ils sont en situation d’expression réelle et d’improvisation leurs fragilités se révèlent…
Le véritable talent n’est pas d’adapter le « bon »masque aux « bonnes » situations mais de s’ajuster aux situations et aux acteurs en développant une « pluri perception » du monde, un « Métamodèle » (Démarche de Développement de la personne, j’aimerais citer ici un ami à qui je dois beaucoup sur la compréhension de ces démarches profondes, Claude GENOT Directeur du DESS de management DHDO à l’Université d’Evry).

Quel choix avons-nous ? :

Conserver des masques, pour développer un mode de communication, une vision du monde et combattre l’introversion ?
Abandonner les masques et se retrouver face à soi-même et au regard des autres ?
Toute l’ambivalence de la relation sociale repose sur la sensible frontière entre la spontanéité exacerbée ou pas suffisamment maîtrisée, le trop inhibé ou une extraversion excessive…

Soyons convaincus que la frustration sociale entraîne une forme d’agressivité qui doit être exprimée, extériorisée… car contenue, elle est le terreau des mécanismes de défenses …
Seules les personnalités à forte maturité affective et intellectuelle peuvent intégrer leurs frustrations sans en souffrir car elles assument et considèrent les difficultés comme un moyen d’évoluer et une étape de la réussite.

Comment font-elles ?

Apprendre à maîtriser et à exploiter ses émotions :
Les émotions et sentiments (la peur, la joie, la colère et la tristesse) tiennent une place importante dans le travail. Personne ne laisse son affectivité au vestiaire avant de pénétrer dans son bureau, son atelier, son bloc opératoire ou sa classe d’école...
La reconnaissance de ses véritables émotions mène à des comportements plus efficaces pour résoudre les préoccupations issues de la vie professionnelle.
De plus une expression fructueuse des émotions et sentiments permet une communication plus riche avec les autres et la recherche d'options nouvelles dans une situation donnée qui parfois nous remet en cause, source même de notre progression.
Dans ma compagnie de théâtre et dans mes stages je travaille sur les sentiments…, les connaître, les reconnaître, les aimer, les exprimer, les contrôler, les exacerber pour mieux les maîtriser sans jamais les abimer ou les perdre….
Distinguer les faits, des vérités, des opinions et des sentiments est un exercice principal, une grille de lecture de personnalité.

Développer la confiance en soi :
Ce que chacun pense de lui-même, sa valeur personnelle, influe sur ses relations avec les autres. Par exemple, une personne qui n'est pas sûre d'elle aura tendance à croire que les autres lui en veulent ou la juge ou l’évite et se masquera de protection, de défense, de dédain ou de distance.

Accepter les questions sans réponses : Qui suis-je ? Pourquoi je vis ? (cf. les travaux du docteur Bertrand PICCARD.

Accepter ma condition : Où je vis ? Dans quel milieu ? Ce que je fais et ce que je ne fais pas, ce que j’aurais aimé faire ? Ce que je ne pourrai jamais faire ?

Accepter mes valeurs et mes croyances intrinsèques, celles qui ne s’expliquent pas, celles qui ressurgissent sans même les solliciter… même quand elles sont en contradiction avec mes références éducatives ou sociales, accepter de ne pas être dans la norme mais plutôt dans sa norme.
Tout ceci peut varier d'une personne à l'autre en précision, en clarté et en importance et en maturité.

«Vous les voulez traiter d’un semblable langage
Et rendre même hommage au masque qu’au visage,
Confondre l’apparence avec la vérité.
Les hommes, la plupart sont étrangement faits
Dans leur juste valeur, on ne les voit jamais »

Jean-Baptiste MOLIERE

CONCEPTS ET FAITS – Organisme de Formation agréé
N° Siret 433 292 877 00019 – APE 804 C Enregistré sous le N° 93130988613

E.mail « cefchagot@wanadoo.fr »
Site : « http://www.chagot-formation.com Port : 0660642305
Siège social : 3683 chemin d’Eoures villa les aubépines D44 13400 Aubagne – Tel/Fax 04 42 01 21 82

Si vous ne souhaitez plus être destinataire de nos informations, vous pouvez gérer votre abonnement : [SUBSCRIPTIONS]
.

CONCEPTS ET FAITS - Organisme de formation
N° Siret 433 292 877 00027 – APE 804 C Enregistré sous le N° 93130988613
Port : 06 60 64 23 05 Tel/Fax 04 42.01.21.82 - Siège social : 3683 Route d’Eoures 13400 Aubagne